Télécharger JAEGARN X3

La voilà donc ! L'ultime volet de la série des vidéos mettant en scène Suède Fredrik 'JAEGARN' Andersson est (enfin) sortie après un peu plus d'un an de réalisation et le moins que l'on puisse dire est que celle-ci va dérouter les adeptes de la saga. Réalisée par l'équipe de Chillside Productions sous la direction de Suède Markus 'Xenoq' Andersson, JAEGARN X3 abandonne en effet la scénarisation que nous avons pu rencontrer chez ses grandes s½urs ainsi que le grand nombre d'effets présents dans celles-ci.

Après les logos des différents sponsors ayant collaboré à la réalisation det à la mise en place des moyens nécessaires à celle-ci, l'introduction débute par quelques éloges du héros suédois prodiguées par d'autres grands joueurs nordiques comme Suède GeT_RiGhT ou Suède Zneel. S'enchaîne ensuite une réalisation 3D, faisant penser à une localisation satellite du joueur pour s'achever par des images IRL de celui-ci s'exclamant à la suite d'un joli coup. L'introduction s'achève par une animation 3D ressemblant à une vue au scanner numérique du jeu (assez difficile d'expliquer, voir le premier screenshot ci-dessous). L'ensemble est relativement soigné et donne presque un style « James Bond » à ce début de vidéo.

Passons donc à la fragpart, ou plutôt aux deux fragparts. Deux fragparts, une pour chaque musique utilisée mais aussi et surtout car elles sont inégales de qualité. Niveau musique, on a le droit à du rock pour les deux (chose qui ne fera pas l'unanimité auprès du public). L'aspect visuel est identique dans toute la fragpart avec une très bonne qualité d'image (même si parfois l'encodage n'est pas très propre autour des deathnotices) et des filtres sobres et contrastés mais agréables. Les effets qui accompagnent les actions se font moins nombreux que pour les précédents volets de la série mais sont très réussis (notamment l'effet wallhack, peut-être celui le mieux réalisé et qui se rapproche du thème visuel de l'intro; voir premier screen ci-dessous). Ce qui différencie véritablement les deux fragparts, c'est la gestion des ralentis. Ceux-ci se font trop fréquents (un voire deux par action, d'une durée interminable) et même parfois inutiles dans la première moitié. A un tel point que cela gâche presque les actions (l'enchaînement des actions à l'AWP est presque ridicule). Cependant, la deuxième partie redresse la barre. Elle offre un montage plus dynamique et fluide, au final beaucoup plus agréable à regarder. Que dire de plus à part que la synchronisation est aussi plus recherchée dans cette deuxième moitié, la musique s'y prêtant plus facilement à vrai dire.

L'outro commence par quelques textes 3D assez bien animés et de quelques photos du joueur dans des positions plus ou moins classiques. Ceci laisse place enfin à un générique traditionnel comme on peut en voir dans les films avec en arrière plan la même animation 3D que dans l'introduction.

JAEGARN X3 clôture donc la série de vidéos portant sur le joueur suédois, celui-ci étant parti à la retraite en 2009. Elle ne s'inscrit pas dans le même registre que ses grandes s½urs mais, en faisant abstraction des incessants ralentis et des autres petits défauts mineurs, se laisse tranquillement regarder en appréciant les frags qui, vous l'imaginez, sont d'une grande qualité.

Musiques :

  • Godspeed - Fragmentality (Version originale écrite spécialement pour JAEGARN X3)
  • Linkin Park - New Divide (Transformers Remix)
  • Linkin Park - New Divide (Original Radio Version)
  • Shinedown - Son Of Sam
  • 30 Seconds To Mars - Kings And Queens

Commentairesles messages de la communauté

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laissez un commentairedonnez vous aussi votre avis

Connectez vous pour pouvoir donner vos avis : identification ou inscription