L'histoire de Steam

A ses débuts particulièrement décriés, Steam a su s'imposer grâce à ses nombreuses mises à jour et améliorations. Pourtant, le pari était loin d'être gagné : la fermeture de WON n'avait absolument pas fait l'unanimité et certaines personnes s'étaient même lancées dans la réalisation d'un WON 2. Malgré tous les efforts de Valve pour peaufiner leur plateforme, les commentaires lors de la sortie d'update n'étaient pas toujours très tendres :

A croire qu'elle sera jamais finie leur plateforme....

fricois59, commentaire d'une news publiée le 7 janvier 2005

Lentement mais sûrement, le catalogue de Steam s'est enrichi. En 2005, le premier jeu non-Valve a été Pirates Of Burning Sea, réalisé par Flying Lab Software. Rapidement, le nombre de titres disponibles s'est multiplié et Valve s'est attaché au développement de nouvelles fonctionnalités.

La même année, le VAC 2 débarque ainsi qu'une nouvelle version en octobre.

Mars 2006, SteamFriends commence à faire parler de lui. Près d'un an plus tard, en janvier 2007, le système d'invitations « Guest Pass » a fait son apparition. Pour rappel, ce système d'invitations permet aux possesseurs de jeux (achetés via Steam ou dans le commerce) d'autoriser leurs amis à jouer aux mêmes jeux gratuitement pour durée limitée. Le premier jeu à utiliser cette fonction fut Day Of Defeat Source.

Après SteamFriends apparait SteamCommunity. L'un des points les plus intéressants est la création d'un groupe d'amis. Une fois celui-ci créé, il est possible d'ajouter dans le calendrier un certains nombre d'évènements. Là encore, la liste des jeux ne prend malheureusement pas en compte les mods. Le chat intégré permet bien entendu de communiquer par écrit mais aussi par la voix à la manière de Teamspeak.

2008, Steam continue de voir de très nombreux jeux débarqués dans son magasin. Steamworks fait son apparition et permet à tout développeur indépendant de profiter de certaines fonctionnalités déjà présentes dans Steam et déjà proposées aux éditeurs vendant leurs jeux sur cette plateforme, comme des statistiques en temps réel sur les ventes, un système anti-piratage reconnu ou encore un système de mises à jour automatiques. Toujours en 2008, Steam Cloud débarque et permet d'enregistrer et d'associer à votre compte Steam toutes les données utilisateur d'un jeu, comme par exemple les configurations des touches et de la souris ou encore les sauvegardes. Depuis 2008, il est donc possible d'entamer une partie d'un jeu compatible Steam Cloud sur un ordinateur pour la finir sur un autre sans avoir à se préoccuper du transfert des sauvegardes.

Si l'année 2009 fut surtout celles des mises à jours plutôt que des fonctionnalités inédites, 2010 renoue avec les nouveautés.

Alors que Caouecs plaisantait le 1er avril 2007 sur l'arrivée de Steam sur Mac, Valve concrétisa son rêve le 12 mai 2010, un peu plus d'un mois après avoir sorti une nouvelle version de la plateforme !

Quelques mois plus tard, en septembre 2010, Valve a ajouté un portefeuille à Steam. Après avoir proposé aux utilisateurs d'user de Paypal (2006) ou Clickandbuy (2007) pour faire leurs achats, Valve incorpore donc le Steam Wallet à sa plateforme. Le principe est assez simple : vous pouvez dorénavant, depuis le magasin Steam, ajouter de l'argent directement sur un portefeuille virtuel lié à votre compte Steam.

L'ajout peut se faire en achetant un crédit de 5 euros, 10 euros, 25 euros, 50 euros ou 100 euros depuis la page prévue à cet effet. Une fois votre portefeuille rempli, celui-ci devient automatiquement votre moyen de paiement par défaut sur l'ensemble du magasin Steam. Dans le cas où vous ne disposez pas d'assez d'argent dans votre portefeuille Steam pour payer la totalité du jeu que vous voulez, un second moyen de paiement sera exigé.

Le but de ce nouveau « service » est évidemment de faciliter et d'accélérer la procédure d'achat de jeux sur Steam. Selon la documentation de Steamworks, Steam Wallet sera à priori utilisable par les développeurs ayant accès à cette API pour permettre aux joueurs d'acheter du contenu téléchargeable directement depuis le jeu. En cherchant un peu dans les fichiers de Steam, il est même possible de voir que ce système de transaction sera utilisable dans le menu Steam intégré aux jeux.

Pour ce qui est de la sécurité, l'accès à votre portefeuille Steam ne nécessite que le nom d'utilisateur et le mot de passe de votre compte Steam : aucun niveau de sécurité supplémentaire n'a été ajouté. Plus que jamais il vous faudra faire attention et ne jamais donner ces informations n'importe où.

Bien que Steam supporte plus ou moins les cartes prépayées suite à l'ajout de PaySafeCard dans la liste des moyens de paiement disponibles, ce portefeuille Steam est peut être un premier pas vers des cartes prépayées Steam (à la manière des cartes iTunes).

En outre, on peut supposer que cette nouvelle fonctionnalité modifiera les usages et pratiques. Si les utilisateurs prennent l'habitude de régulièrement déposer de l'argent sur leur Steam Wallet, ils pourraient se laisser plus facilement tenter par un achat « compulsif ». Si les grosses productions ne devraient pas voir leurs ventes décoller grâce à cet outil, leur public étant déjà assuré, les jeux moins connus pourraient, eux, en bénéficier.

Logo AMD

Toujours en septembre 2010, une autre nouveauté fait son apparition : le fabricant de semi-conducteurs AMD s'est mis à distribuer les mises à jour de ses pilotes graphiques sur Steam, afin de permettre aux utilisateurs de cette plateforme de bénéficier automatiquement des dernières améliorations apportées par ces pilotes.

 

La plateforme prend un nouveau tournant en avril 2011 lors de la sortie de Portal 2 sur PS3. Cette dernière a en effet été accompagnée de l'arrivée de Steam sur la console de Sony. Pour la première fois, la célèbre plateforme de jeux créée par Valve est disponible sur une console de salon. Elle propose notamment aux joueurs d'enregistrer leur jeu pour pouvoir y jouer aussi bien sur PS3 que sur PC ou Mac et ce grâce au « Cloud ». Cependant, il n'est pas possible de télécharger des jeux à l'instar de la version PC et Mac.

En juin 2011, Steam connait une autre évolution importante : l'arrivée des jeux Free to Play. Cinq F2P furent proposés au départ sur la plateforme de Valve : Spiral Knights, Champions Online Free for All, Global Agenda Free Agent, Alliance of Valliant Arms et Forsaken Worlds. Le Steam Wallet, déjà en service pour Team Fortress 2, peut même être utilisé pour réaliser les achats au sein des différents titres. Bien évidemment cette évolution révéla tout son intérêt lorsque Valve annonça l'évolution du modèle économique de Team Fortress 2, devenu lui aussi un Free to Play.

A l'approche des fêtes de fin d'année de 2011, place aux coupons ! Comme toujours, Valve a essayé d'innover et plutôt que de donner des codes à fournir lors du paiement, ils ont décidé que les bons de réduction seront gérés comme des items classiques. Ainsi, lorsqu'un joueur gagne un bon de réduction, il apparait dans le Steam Inventory. De ce fait, soit il décide de le garder, soit il a la possibilité de l'échanger contre un autre item tel qu'un jeu sous forme de cadeau, un objet issu de Team Fortress 2 ou même contre un autre bon de réduction.

La première grosse nouveauté de 2012 fut l'arrivée en février de l'application Steam Mobile. Peu de temps après, le service de téléchargement à distance de Steam a été annoncé. Le principe est simple : si votre ordinateur est allumé et votre compte Steam connecté, vous pouvez depuis une interface web ou mobile lancer un téléchargement qui s'effectuera tout seul lors de votre absence. Pour autant, la grosse annonce du premier semestre de l'année fut la confirmation du développement d'une version Linux de Steam prévue pour 2013. Bien évidemment, elle sera accompagnée d'une version adaptée du Source Engine. La société de Gabe Newell s'assure ainsi une présence sur les systèmes d'exploitations les plus importants après s'être attaquée aux possesseurs de Mac.

Steam Greenlight

Plus récemment, Valve a tenu à modifier son processus de sélection des jeux à proposer sur sa plateforme. Steam Greenlight fut annoncé. Ce nouveau système fait appel à la communauté pour recueillir les prochains jeux disponibles sur Steam. Les développeurs postent des informations, images et vidéos de leur jeu et recherchent une masse critique de support de la communauté afin d'être sélectionnés pour la distribution.

En septembre 2012, moins d'une semaine après le lancement de Steam Greenlight, Valve a décidé de faire légèrement évoluer le fonctionnement de sa dernière fonctionnalité. Jusqu'à présent, tout le monde pouvait proposer gratuitement son titre ou mod sur Steam Greenlight. Afin de limiter les projets trop amateurs ou ne tenant pas la route, l'entreprise de Gabe Newell a désormais décidé de faire payer 100$ la soumission d'un titre. Notons tout de même que Valve a décidé que l'intégralité de chaque 100$ versés ira à l'association de protection de l'enfance Child's Play.

 

Steam évolue beaucoup en cette fin d'année. Ainsi, un nouveau Steam Community a aussi fait son apparition fin août. Différentes nouveautés ont été ajoutées : les Game Hub, la mise à jour des groupes, la nouvelle section My Content et le fil d'actualité de ses amis.

Enfin, depuis le 10 septembre 2012, il est également possible de tester le mode Big Picture. Une fois votre ordinateur relié à votre télévision, via un câble HDMI par exemple, vous pourrez ainsi accéder à une nouvelle interface de Steam adaptée à ce type d'écran, généralement plus grand que ceux des ordinateurs, et profiter au mieux de toutes les fonctionnalités de la plateforme de Valve : accès à votre bibliothèque de jeux, à vos amis, surf sur Internet, etc...

Cette petite rétrospective dans l'histoire de Steam illustre parfaitement la politique de Valve : envisager le jeu-vidéo comme un service, proposer une plateforme unique qui répondent à tous les besoins des utilisateurs pour leur faciliter la vie au quotidien... Qui a dit pour qu'ils n'aient plus qu'à penser à dépenser leurs sous ?

En développant Steam et ajoutant toutes ces fonctionnalités, Valve a réussi à rendre une partie des joueurs dépendant de la plateforme : on joue entre possesseurs de Steam, on peut acheter des jeux à plusieurs, on discute via Steam, on peut facilement mettre ses pilotes à jour... Sans oublier, qu'à terme, Steam proposera également des logiciels ! Alors qu'ils devaient arriver le 5 septembre, aucune nouvelle n'a cependant été communiquée à ce sujet depuis août 2012.

En multipliant les occasions invitant les utilisateurs à passer par leur plateforme, Valve accroit la visibilité de son catalogue virtuel. En 2012, on comptabilise 40 millions de comptes Steam.

Alors que de nombreuses critiques s'étaient faites entendre en 2003 lors du lancement de Steam, Valve a su imposer sa plateforme et a réussi à insuffler une dynamique certaine au processus de dématérialisation dans le domaine viédo-ludique. Certains se méfieront de cette situation de quasi-monopole, toujours est-il qu'aujourd'hui la vision de la société génitrice des Half-Life paye.

Commentairesles messages de la communauté

Par cerfy13 le Dimanche 22 juillet 2012 à 18:03

Bonjour je suis très satisfait de steam mais par contre ayant perdu mes adresse hotmail parce qu'il y a très longtemps que je les avait créées je ne peut plus accéder a mon compte steam avec la nouvelle protection et j'ai perdu tout mes jeux si vous avez une solution pour les récupéré se serai bien merci.

Par floflo96 le Mardi 31 juillet 2012 à 02:01

cerfy13 a ecrit :

Bonjour je suis très satisfait de steam mais par contre ayant perdu mes adresse hotmail parce qu'il y a très longtemps que je les avait créées je ne peut plus accéder a mon compte steam avec la nouvelle protection et j'ai perdu tout mes jeux si vous avez une solution pour les récupéré se serai bien merci.



Va sur le site officiel de Steam et va dans la catégorie support tu trouveras ton bonheur je pense ;)
Avatar de TrAsHeR

Par TrAsHeR le Mercredi 12 septembre 2012 à 08:34

Faut dire que Steam au début, pré 1.6, c'était le boxon, maintenant, de ce que j'ai pu constater, c'est pas si mal !

Vive les euros et les dollars !

Laissez un commentairedonnez vous aussi votre avis

Connectez vous pour pouvoir donner vos avis : identification ou inscription