Test de Battlefield Bad Company 2

Le Test

C'est après deux ans que le studio DICE sort le second opus de son jeu jusque là uniquement sur console : Battlefield Bad Company 2. Le principe est simple : la Bad Company c'est un peu le « Jack Bauer » de la guerre, je m'explique... Une unité ma foi fort sympathique, constituée de rebus de l'armée américaine. Mais pourquoi cette comparaison ? Tout simplement parce que « Jack Bauer » se retrouve, et ce à chaque épisode, avec un nombre inimaginable de problèmes. Eh bien dans la Bad Company étant donné que vous ne valez pas grand choses aux yeux de l'état-major des États-Unis vous êtes envoyés les trois quarts du temps dans des missions suicides et c'est ce qui constitue justement toute la particularité et l'extravagance de ce FPS.

Du côté du mode solo, Battlefield Bad Company s'est avéré comme étant bien décevant au niveau de la linéarité du scénario. De plus les diverses entités ne sont plus utilisables librement tels les véhicules qui sont utilisés uniquement lors de séquences bien précises. Le champ d'action se voit lui aussi bien restreint, entraînant ainsi des sortes de couloirs sur les cartes des différents niveaux. Cela ne vous évoque-t-il donc rien ? Eh oui, Battlefield est décidé à concurrencer Call Of Duty: Modern Warfare 2. Néanmoins la comparaison doit s'arrêter là : un Battlefield est un Battlefield et un Call Of Duty est un Call Of Duty. La prise en main ainsi que, la jouabilité, restent totalement différentes et attirent deux types de joueurs différents. Il faut aussi noter que l'humour propre au premier Bad Company s'est essoufflé : est-ce l'expression du désir des développeurs à faire un jeu sérieux similaire aux autres FPS présents sur le marché ou est-ce simplement une erreur ? Volontaire ou pas ? Le fait est que c'est bel et bien un point négatif appliqué à la note du jeu.

Mais vous l'aurez compris, Battlefield Bad Company 2 n'est pas en tête des ventes pour son mode solo mais bien grâce à son mode multi-joueurs qui est, à mon goût, un des meilleurs jeux de combats en ligne du moment. Vous apprécierez sans doute la présence de deux modes de jeu tout aussi plaisants : le premier est le mode destruction qui consiste à armer deux bombes en trois phases (pour un total de six bombes), une équipe défend ces bombes, l'autre doit les armer. Le second mode est celui de la conquête qui consiste à capturer tous les points afin de remporter la partie. Vous pourrez incarner quatre classes différentes selon votre style de jeu (sniper, médecin, ingénieur ou mécano, et enfin le soldat d'assaut pur et dur !). Mais attention : les quatre classes bénéficient chacune de compétences uniques qui font que ces dernières se complètent afin de mieux jouer en équipe et donc de gagner plus de points. Le tout est mis en avant dans le jeu par un système d'escouades permettant de remporter plus de points. Le jeu est aussi enrichi par la diversité des armes et atouts à débloquer dans les différentes classes. Cependant je ne m'attarderais pas sur le sujet... Je vous laisse découvrir le jeu par vous-mêmes.

Mais ce qui a été un des grands arguments de vente et de promotion de DICE pour ce jeu est la destruction 2.0, ainsi que l'interactivité de l'environnement, qui offrent des scènes de combats époustouflantes faisant monter l'adrénaline lors de parties à 32 joueurs. Vous pourrez faire effondrer totalement des bâtiments afin d'en tuer ses occupants, contrairement au précédent opus qui ne bénéficiait que d'une destruction partielle (présence de murs porteurs). A côté le moteur Frosbite semble un peu dépassé par les événements si je puis utiliser l'expression. Ainsi nous nous retrouvons face à des graphismes plutôt moyens pour un jeu qui se dit d'avant-garde, gros problèmes d'aliasing ainsi que quelques problèmes de cliping. Mais ce qui est flagrant et même gênant n'est autre que la saturation des couleurs. Serait-ce devenu une habitude pour les développeurs de DICE ? (les joueurs de Mirror's Edge sauront de quoi je parle)

Enfin, le mode solo pourra être clos entre six et neuf heures de jeu selon le niveau de difficulté, et malgré les différents bémols précédemment cités cela ne vous empêchera pas de vous amuser car il reste néanmoins sympathique du fait de son ambiance et d'une histoire acceptable. Pour finir, la bande son, tout comme le premier Bad Company, est excellente et originale, rajoutant une touche de théâtralité en ce qui concerne la musique et un réalisme effrayant en ce qui concerne les bruitages.

La notation

Jouabilité : 19/20

Jouabilité propre au précédent Bad Company et tout aussi plaisante et ce d'autant plus grâce à la destruction 2.0 qui est inédite !

Graphismes : 14/20

Présenter un jeu avec de telles erreurs au niveau des graphismes est quelque peu insultant, surtout dans un environnement vidéo-ludique qui est de plus en plus perfectionné graphiquement. Dommage. Cependant la situation n'est pas dramatique le level design est bien réalisé et nous offre de beaux paysages.

Bande son : 20/20

Un vingt pourquoi ? Tout d'abord pourquoi pas ? De plus je ne trouve rien à en redire.

Scenario : 14/20

Pourquoi avoir retiré l'humour de cette seconde édition? Cet élément constituait pour nous le cachet de Bad Company alors à la vue d'un scénario moins pétillant, une sorte de vide se ressent... Cependant la trame de l'histoire est acceptable et jouable.

Durée de vie : 17/20

Le mode solo pouvant être clos entre six et neuf heures ainsi que les différentes armes et atouts vont considérablement augmenter la durée de vie du jeu et justifie amplement cette note.

Note Globale : 17/20

(La note globale n'est pas une moyenne)

En somme, DICE est au summum de sa forme et nous présente un des meilleurs jeux de toute son histoire, cependant deux grands points constituent les bémols de ce deuxième opus. Mais si vous avez envie de gouter à du neuf et que vous aimez les FPS je vous conseille vivement le nouveau né de DICE.

Bon jeu !

Partager cette page :

Commentairesles messages de la communauté

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laissez un commentairedonnez vous aussi votre avis

Connectez vous pour pouvoir donner vos avis : identification ou inscription