Les qualifications nationales

Pour participer à l'ESWC, les équipes et joueurs devaient passer par leurs qualifications nationales qui pouvaient s'organiser selon différents schémas. Cette page a donc pour but de vous présenter les différents types de qualifications que l'on pouvait voir dans le monde lorsque la qualification ne se résumait pas à un simple tournoi en LAN.

Les qualifications françaises

En France, les qualifications étaient basées sur le système Cyberleagues. Une série de tournois homologués rapportaient des points aux vainqueurs qui se retrouvaient dans un classement. Les 12 meilleurs de chaque catégorie se sont ensuite retrouvés à Trappes pour la Coupe de France qui détermina les différents qualifiés. Pour Counter-Strike se sont les WebOne et les atLanteam qui se sont qualifiés en finissant respectivement premiers et deuxièmes du tournoi.

Les qualifications belges

La Belgique avait, elle, optée pour un système plus simple basé sur des AutoBerth. En effet, les gagnants de certaines lans (regroupées au sein du Starlan Tour) étaient réunis au sein d'un grand tournoi (la Starlan 10) visant à déterminer le champion de Belgique. Ce système était celui pratiqué dans de nombreux pays tels que la Suède.

Un cas à part : les USA

Cette année, l'organisation des qualifications nationales américaines a été fortement perturbé suite à un désaccord entre les organisateurs et Games-Services. Finalement c'est par le biais d'un grand vote public organisé par le site Gotfrag.com et en concertation avec différents acteurs de la scène américaine que les représentants américains ont été choisis.

Commentairesles messages de la communauté

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laissez un commentairedonnez vous aussi votre avis

Connectez vous pour pouvoir donner vos avis : identification ou inscription