Les différents modes de jeu

A l'instar d'autres mods, tels que Counter-Strike ou Natural Selection, The Specialists possède plusieurs modes de jeu différents, deux pour être précis : le Deathmatch et le Team Deathmatch

Deux styles différents

Le mode le plus joué des deux est évidemment le Deathmatch. Tout d'abord, ce dernier possède les meilleurs maps, mais aussi ne possède aucune des contraintes du Team Deathmatch.

De plus, ces deux modes se jouent totalement différemment, le Team Deathmatch se jouant à la manière d'une partie de Counter-Strike

Le Deathmatch : les maps ts_

Le deathmatch est donc le mode le plus joué. Voici comment la partie se déroule, c'est extrêmement simple et rapide.

Lorsque vous arrivez sur le serveur, la première chose que l'on vous demande est de choisir votre inventaire. Les débutants prennent toujours un maximum d'armes, ce qui est un erreur car cela vous alourdit énormément comme nous l'avons vu précédemment, puis se ravisent en n'en prenant plus que deux, puis une seule lorsqu'ils deviennent suffisamment expérimentés.

Ensuite, on « respawn » à un endroit aléatoire de la map avec son équipement, et la partie peut commencer. Comme dans tout bon Deathmatch qui se respecte, le but est on ne peu plus simple : éliminer les autres.

Si jamais vous venez à vous faire tuer, vous « respawnez » dans les 3 secondes, et vous pouvez aussi modifier votre inventaire. La partie peut ainsi recommencer jusqu'à la prochaine map.

Vous ne pouvez acheter des armes et modifier votre inventaire que lorsque vous êtes mort, faites donc bien attention à bien choisir avant de commencer la partie.

Le Team Deathmatch : les maps tm_

Le Team Deathmatch est en général moins apprécié des joueurs, car plus ennuyeux à jouer. Les parties se déroulent presque à l'identique de Counter-Strike, dont The Specialists s'est très largement inspiré à ce niveau.

En effet, comme son nom l'indique, le TDM se joue en deux équipe, les « Seals » (anti-terroristes) et les « Mercenaries » (terroristes), chaque équipe devant défendre ou attaquer un point précis selon la map.

Une fois connecté au serveur, vous êtes automatiquement placé dans l'une ou l'autre équipe. Vous pouvez toujours changer ce choix à l'aide de la touche que vous aurez configuré dans les options. Comme pour le Deathmatch, on vous demande de choisir votre inventaire. Première limite : l'argent.

Et oui, tout s'achète, y compris le viseur laser ou le silencieux. Veillez donc bien à gèrer vos revenus. Chaque victoire vous rapporte de l'argent, mais chaque mort vous en fait perdre.

Dans une partie TDM, vous devrez donc attaquer ou défendre un point. Généralement, les Mercenaries doivent poser une bombe, tandis que les Seals doivent les en empecher, ou le cas échéant, désamorcer cette bombe. Un autre type de jeu : les Seals doivent pirater divers ordinateurs pour débloquer ascenseurs et portes leur permettant d'accéder au prochain point (indique à l'écran), tandis que les Mercenaries doivent purement et simplement tuers les Seals.

Selon la map ou le type de jeu, vous disposés d'une ou deux vies, ce qui rend les parties un peu plus longues et ardues pour les deux camps.

Vous ne trouverez pas de bonus éparpillés sur les maps tm_, mais vous disposez de 3 secondes de Slow Motion à chaque « spawn », et vous en gagnerez une supplémentaire pour chaque ennemi tué.

Bien que séduisant pour les débutants fraîchement débarqués de Counter-Strike, le TDM est parfois ennuyeux à jouer, et fait « fuir » une partie des joueurs. Le « Spawn camping » (fait de tuer les joueurs dès leur « spawn ») est malheureusement trop présent, et les maps pas très bien pensées. Rien ne vaut un bon Deathmatch bien bourrin !

Commentairesles messages de la communauté

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laissez un commentairedonnez vous aussi votre avis

Connectez vous pour pouvoir donner vos avis : identification ou inscription