Présentation

Après une phase de test dans une version bêta qui a duré plusieurs semaines début 2007, Valve a décidé d'intégrer la publicité dans le jeu Counter-Strike ; cette décision unilatérale de l'éditeur n'est pas sans conséquence pour les joueurs ainsi que pour le modèle économique de la plateforme Steam. C'est pourquoi nous avons décidé d'y consacrer plus qu'une simple news. Vous trouverez dans ce dossier une étude complète de cette nouveauté : par qui et de quelle façon est-elle gérée ? Comment est-elle intégrée dans Counter-Strike ? Existe-t-il des parades : peut-on l'éviter ?

Présentation

On ne peut pas dire que la publicité enrichisse le jeu ; loin de là : elle enrichit ses diffuseurs. Il ne faut pas se voiler la face : la publicité a été introduite dans un seul et unique but : générer des revenus supplémentaires pour Valve.

Le choix du jeu

Image

Avant d'aller plus loin dans la présentation de la publicité, on peut rapidement expliquer le choix du jeu. En effet, Counter-Strike paraît évident : c'est un jeu sorti il y a longtemps qui attire toujours autant de joueurs (plus de 5,8 milliards de minutes de jeu par mois ! � Presque 3 fois plus que CS Source). Du coup, avec une telle « audience », les annonceurs sont fortement intéressés.

 

L'organisation de la publicité dans les jeux vidéos

Evidemment le coeur de métier de Valve n'est pas la gestion publicitaire, ils s'adressent donc à des régies spécialisées. Comme tous les milieux publicitaires, des régies sont là pour gérer les espaces publicitaires de leur client : elles servent d'intermédiaires et de liaison entre les besoins des annonceurs et les possibilités offertes par les éditeurs. De telles régies spécialisées dans les jeux vidéo existent et aucun doute que ce marché va connaître une forte croissance. On voit déjà des rapports annonçant l'advergaming. (cf. AFJV) Une analyse du cabinet Parks Associates a chiffré à 80 millions de dollars le marché de la publicité dans les jeux vidéo en 2006 et estime que ce montant pourra atteindre 605 millions de dollars d'ici 2010. On comprend qu'avec ces chiffres, Valve cherche sa part du gâteau !

Côté société, Microsoft a racheté Massive (pour la somme de 200 millions de dollars !) afin de diffuser dans les jeux d'Ubisoft Entertainment, THQ et Take-Two Interactive Software (sur des panneaux ou distributeurs automatique). Google a annoncé mi-mars l'acquisition d'Adscape, une société qui place des publicités dans les jeux vidéo (le chiffre de 23 millions de dollars a été évoqué). Bref, ça bouge et les acteurs principaux d'Internet prennent leurs marques afin d'avoir une place solide dans un futur proche.

Logo IGA

Valve n'a pas choisi une de ces deux sociétés mais s'est tournée vers IGA Worldwide qui est une société indépendante (pour combien de temps ?). Un accord a été signé fin 2006 (à noter que cet accord ne concerne que le jeu Counter-Strike). Gage de qualité, la société IGA Worldwide a également été choisie par Electronics Arts (Battlefield ou encore les Sims et bien d'autres). Ainsi, Valve propose ses espaces publicitaires dans les parties Counter-Strike et IGA Worldwide se charge de les monétiser. Pour le moment, seul CS est concerné : on pourrait imaginer dans quelques temps que l'ensemble des jeux Valve on-line contienne leur publicité.

 

IGA n'a pas répondu à nos questions concernant le ciblage de la publicité mais on peut penser que Valve utilise les données personnelles des joueurs afin de mieux cibler les joueurs et donc mieux rentabiliser ces espaces publicitaires, ainsi les joueurs disposant de Steam en français auront de la publicité en français etc�. En y regardant de plus près, l'accord de souscription Steam ne fait aucune mention du mot « publicité » ou d'un système similaire. Et quand on souhaite avoir des renseignements sur l'utilisation de nos données personnelles, Valve y fait seulement mention sur son site Web à travers une charte de Protection de la Vie Privée de Valve (qui fait partie de l'accord Steam). Cette charte n'est disponible qu'en anglais et sa dernière mise à jour date d'août 2004 ! Evidemment, là encore aucune mention de publicité� la charte précise seulement que nos données ne seront pas communiqués à des tiers.

Et les joueurs dans tout cela ?

Les joueurs n'ont évidemment pas applaudi la nouvelle, surtout vis-à-vis de l'imposition subie. Mais au final quels sont les moyens de pression des joueurs face à Valve ?

En premier lieu, on peut citer les différentes pétitions publiques pour protester contre l'intégration de la publicité sur Counter-Strike. Forte de plusieurs milliers de signatures (difficilement vérifiables), elles sont censées représenter une partie des joueurs mais n'ont pas d'impact significatif sur les décisions de Valve.

L'avis des joueurs peut également être perçu à travers leurs différents messages dans les forums des sites communautaires voir même le site officiel. Ainsi le forum de Steampowered.com a vu un nombre important de posts concernant la publicité et dans lesquels les joueurs donnaient leur point de vue. Certains joueurs qui avaient posté des astuces pratiques pour enlever la publicité ont eu leur compte banni du forum officiel (mais pas leur compte de jeu Steam).

Le fait est que la majorité des joueurs ne s'en préoccupe pas vraiment et n'ont pas de réels moyens de pression� et Valve s'en accommode bien.

Commentairesles messages de la communauté

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laissez un commentairedonnez vous aussi votre avis

Connectez vous pour pouvoir donner vos avis : identification ou inscription